Vivre au Canada, c’est être de bonne heure sur le pont, car c’est connu, les entrepreneurs qui réussissent ne dorment pas jusqu’à midi. Comprendre le Canada en tant qu’investisseur, c’est aussi percevoir les différents niveaux de vie et leur évolution dans le temps.

Quel est le PIB ?

Il y a le PIB réel et celui par habitant. Entre 1980 et 1996, le Canada a vécu de nombreux déficits budgétaires.

À cette époque, le pays était classé sixième au sein du G7 en termes de PIB réel par habitant. Les affaires ont changé vers la fin des années 1990. En effet, le PIB réel par habitant a rapidement augmenté. Cette progression fut de l’ordre de 3% pendant les quatre années de 1997 à 2001. Effet immédiat, le Canada a retrouvé sa place dans les sommets du classement des pays du G7 et de l’OCDE.

Les raisons d’une amélioration

Les belles performances du Canada ont plusieurs causes qui ont quasiment toutes un lien avec l’importante croissance de l’emploi et de la productivité.

Un des défis pour le Canada est de s’assurer que la progression du taux d’emploi permette aussi une progression du niveau de vie des Canadiens.

Pour atteindre cet objectif, il faudrait que les marges de progression puissent effectivement augmenter.

Il serait aussi nécessaire que le Canada trouve des personnes en âge de travailler. En effet, la génération dite du “baby boom” vieillit et quitte progressivement le secteur de l’emploi.

Remplacer ces départs est le seul moyen de maintenir le taux d’activité aux alentours de 67%.

Théoriquement, il est plus facile d’augmenter la productivité que de remplacer les travailleurs. L’un des grands défis des entreprises Canadiennes est donc de produire mieux.

Quant au gouvernement, il doit inciter les gens à se lancer dans les investissements. Cela passe par des politiques économiques et fiscales attractives. Mais également par l’augmentation des moyens financiers et humains accordés à la recherche.