La formation à la création d’entreprise, c’est également partir de ce qui ne fonctionne pas pour en tirer des leçons. Chaque année, des milliers de petites et moyennes entreprises (PME) disparaissent au Canada.

Plus de fermetures que d’ouvertures

À propos des petites et moyennes entreprises (PME) au Canada, il est possible d’avoir des données. Selon “Innovation, Sciences et Développement économique Canada” au moins 78 430 PME ouvrent annuellement. Au même moment, environ 83 240 déposent le bilan.

Ces fermetures touchent beaucoup les jeunes PME. Plus les années passent, plus les risques de fermeture diminuent. Les données disponibles permettent aussi d’apprendre que l’hébergement et la restauration sont les secteurs d’activité où surviennent le plus de fermetures.

Quelles sont les causes des faillites ?

Les statistiques tirées de l’étude des habitudes entrepreneuriales au Québec permettent aussi d’établir certains faits.

Une des plus importantes causes de fermeture d’entreprises est le manque d’intérêt des clients. La deuxième cause de cessation d’activité est l’impression de ne pas pouvoir générer assez de bénéfices et de profits en exerçant cette activité.

Quelles leçons tirer de ces faillites ?

En tant qu’entrepreneur, vous devez avoir l’idée la plus juste du marché avant de commencer à y exercer une activité. Avoir une ou plusieurs “photographies” du marché permet de savoir quoi faire et quoi éviter.

Les données sur les entreprises qui ont fait faillite au Canada permettent également d’attirer l’attention sur l’importance de ne pas élaborer des produits et des services tout seul. L’entrepreneur doit tenir compte du public. Tous les outils pouvant servir à affiner les besoins du publics doivent être utilisés avant de lancer un produit.

Faites des tests sur des publics témoins. Réalisez des sondages. Invitez un panel à déguster vos produits. Toutes ces précautions préliminaires permettront de définir un produit qui sera quasiment “sur-mesure”, et le public ne pourra donc qu’y adhérer.